Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

10 articles avec photographie

Regarde les arbres la nuit

Publié le par anne au pays des girafes

Publié dans photographie

Partager cet article

Repost 0

À moitié vide ou à moitié plein

Publié le par anne au pays des girafes

Si j'avais écrit cet article au moment des faits, l'histoire aurait été totalement différente. Mais il y a un petit moment que je ne suis plus vraiment à jour dans mes publications, et dans ce cas précis ça met les choses en perspective...

Au printemps dernier, sous l'impulsion de La Bassine j'ai envoyé quelques photos au comité de sélection des Inattendus de Sainte Savine. C'est une manifestation qui métamorphose chaque année pendant 8 jours cette ville en galerie d'art à ciel ouvert. Le thème était "Traces, empreintes et signatures" et mes jeux de lumière sur peau ont été retenus. J'allais donc avoir trois de mes photos en tirages d'un mètre cinquante exposées dans la ville. Au mois d'avril j'aurais écrit: "Youpi!!!...je suis prise!!! C'est génial!!!" Mais au mois de mai les choses étaient un peu différentes. Et en écrivant ici je réalise que la perspective a encore changé, que toutes les insatisfactions et déceptions liées à cette expérience sont passées. Alors je résumerai tout ça en disant que, sans doute je ne suis pas faite pour travailler avec d'autres gens. Et je me contenterai d'un "Youpi!", ravie d'avoir mis le gros orteil dans le monde de l'art contemporain. Vaguement altéré par une anectode en point final... Untitled-1Untitled-2Inattendus 2011 Depliant-2 copyINATTENDUS2011+(14) copyphotographie 1033-2 copie

Le-Monstre.JPG

Donc voici l'anecdote tant attendue: à la fin des Inattendus, deux de mes trois photos ont été volées. D'après les organisateurs je devrais en être contente, ça veut dire qu'elles ont plu...

triptyque

Publié dans photographie

Partager cet article

Repost 0

fanal obscur

Publié le par anne au pays des girafes

C'est peut être un peu prétentieux d'associer Baudelaire à mes bricolages photographiques. Tant pis. Le "fanal obscur" c'est ma première expérience de ressenti de la poésie. C'est une belle image. Je continue d'agiter des diodes et des lampes de poche devant mon appareil photo. J'apprends à ne pas effacer totalement un visage. Je tripote les corps de mes amis dans le noir pour savoir où placer mes lampes. Je tatonne. Ça me plait. Et en plus j'ai enfin compris comment faire des ç en majuscule!!!!

Publié dans photographie

Partager cet article

Repost 0

photos d'impro

Publié le par anne au pays des girafes

Il y a en ce moment un accrochage d'une sélection de mes photos au centre d'animation Marc Sangnier, 20, avenue Marc Sangnier 75014 Paris. Ce sont des photos prises lors du tournoi d'improvisation "Impro 14" qui a eu lieu au printemps dernier. Et les Non Sens (mon équipe!) y participeront au printemps prochain.

C'est avant tout comme joueuse de l'équipe des Non Sens que je pratique l'improvisation théâtrale. Mais il n'est pas rare de me voir écumer les spectacles des autres, spectatrice fervente qui tente de capturer du premier rang la magie en marche. Parce que c'est de l'ordre d'un tour de magie, l'improvisation, en quelques secondes des histoires naissent et se déroulent, des personnages prennent vie qui n'existeront que là et maintenant et sont voués à être ensuite oubliés. C'est là que je suis en embuscade, derrière mon appareil photo, pour capturer les visages qui s'écoutent, qui se tendent l'un vers l'autre, qui se métamorphosent sans hésitation, parce qu'ils ont trois minutes pour exister. Ces photos sont un témoignage partial de ces petits miracles fugitifs, et du cadre formel et très ritualisé qui leur permet d'exister.

 

Cette exposition est visible jusqu'au dimanche 24 octobre.

Publié dans photographie

Partager cet article

Repost 0

la lumière aime la nuit

Publié le par anne au pays des girafes

v (33)

Je pars jouer au festival Des Arts de la Rue à Aurillac, un spectacle d'impro "long form". J'emporte ma lampe de poche. J'adore cette discipline dans laquelle je tâtonne encore, et je risque de tâtonner encore longtemps mais je m'amuse. Et cette idée de trace immatérielle m'émerveille. Encore!

Publié dans photographie

Partager cet article

Repost 0

léger comme la lumière

Publié le par anne au pays des girafes

photographie 1569 copy

 

photographie 1576 copy

 

photographie 1570 copy

Publié dans photographie

Partager cet article

Repost 0

songe d'une nuit d'hiver

Publié le par anne au pays des girafes

 

C'est un lieu plutôt ordinaire. L'été après avoir couru j'y dessine les basketteurs et les autres coureurs. Avec des résultats pas très heureux, mais je persiste. J'aime bien l'ambiance de l'éclairage d'hiver, l'orange de la piste rendu spectaculaire par la lumière des projecteurs me réchauffe l'oeil et me donne envie de faire des images.

L'hiver dernier, par la grâce d'une erreur de manipulation j'avais pris cette photo dont j'aime beaucoup l'ambiance. Et depuis, lorsque j'en ai fini avec mes tours de piste, je cherche des images, d'autres visions surprenantes. Forcément, quand on guette la surprise, elle se fait désirer. Parce que le truc avec la surprise, c'est qu'elle est inattendue...  aussi quelle joie de découvrir sur mon écran ce bosquet féérique. Comme si Titania et Obéron avaient installé leurs quartiers d'hiver dans le 18ème et me permettaient le temps d'une ouverture de diaphragme d'y jeter un oeil.


Un de ces jours j'essaierai de me laisser enfermer dans le stade pour la nuit, et avec de la patience et de la chance je verrai peut être ça... (c'est un tableau de John Anster Fitzgerald, pas moyen de trouver une image plus grande avec le cadre ramifié que je trouve magnifique).

Publié dans photographie

Partager cet article

Repost 0

lunettes de saison

Publié le par anne au pays des girafes



Et bien voilà pour la moisson d'août. Les observateurs observeront que certains essayent d'avoir une deuxième chance. Une partie de ces photos a été prise au festival du chien à plumes, en Haute Marne. On pourrait supposer que c'est une aubaine pour moi, tous ces gens réunis. Mais j'aime bien en choisir une poignée et m'en contenter. Ils sont l'image d'un moment et je n'ai pas besoin d'efficacité, d'en faire le plus possible. Le monsieur à la casquette à fait 80km juste pour voir Gotainer. La fille en rouge regarde beaucoup d'émissions sur Arte. La jeune maman fait des infusions de marjolaine. Et moi je ne sais pas ce que je prends comme infusion mais je viens de réaliser qu'il y a des jumeaux dans ma moisson...
Sinon, j'ai failli demander à Richard Gotainer de faire une photo à lunettes. Et je n'ai pas osé... pffff...

Publié dans photographie

Partager cet article

Repost 0

le temps des moissons

Publié le par anne au pays des girafes


Au moment où je reprenais cette série des "photos à lunettes", je suis allée voir la rétrospective "Richard Avedon" au Jeu de Paume à Paris. Attention, hein!, pas de confusion, il n'y a pas de comparaison entre son travail et le mien! Mais l'expo est formidable, et en parler me permet de formuler des questions et des préoccupations qui sont les miennes. Donc, encore plus que la qualité des photos, ce qui m'a frappé c'est la vision du chemin parcouru qui, rétrospectivement (normal, pour une rétrospective!), semble une évidence. Comme si Avedon avait su dès le départ vers où il allait. Et c'est ça, ma question. Dans mon premier post sur les lunettes, j'écrivais que j'avais des intuitions à propos de ce projet, mais que je ne savais pas les formuler, comme si j'espérais que le travail achevé parlerait de lui même.
Avedon dit en résumé qu'il a dit non aux belles lumières, non aux mises en scène, non aux accessoires, pour parvenir à la vérité de son modèle. Dans le même ordre d'idée, plus les modèles sont des inconnus, des gens ordinaires dépouillés de tout ce qu'on pouvait savoir ou imaginer lorsqu'il s'agissait de photos de mode ou de portraits de célébrités, et plus on a la sensation de toucher la personnalité et l'intimité des modèles. Mais ça, on peut en avoir une conscience aïgue en voyant l'ensemble d'une oeuvre achevée. Alors, est-ce qu'Avedon savait où il allait? Parce que moi, je ne sais pas trop... même si j'ai envie, ça j'en suis sûre!

Publié dans photographie

Partager cet article

Repost 0

Tête à lunettes

Publié le par anne au pays des girafes



Voilà un projet démarré il y a quelques années puis laissé en suspens faute de précision dans mes intentions et mon intitulé. D'ailleurs je ne sais toujours pas verbaliser où je vais avec ça, mais quand je regarde ce panneau j'ai la sensation diffuse de toucher du doigt quelque chose qui a rapport à la séduction, à l'image, comment on retrouve des archétypes de pose pour des photos, qui peuvent disparaître grâce à cet accessoire enlaidissant derrière lequel on peut complètement se cacher, et d'autant mieux se montrer. ça n'est pas clair? Toujours est-il que je suis à la recherche de modèles qui veulent bien se prêter au jeu. Aujourd'hui j'ai environ 400 images, dont environ la moitié représentent des gens qui me sont totalement inconnus! Alors je vous attends

Publié dans photographie

Partager cet article

Repost 0