Salon littéraire

Publié le par anne au pays des girafes

Au départ, il y a une chaise, trouvée dans un local à poubelle à Trappes. Il y avait dans cette chaise quelque chose de vaguement asiatique qui m'a orientée vers une palette de couleurs que j'associe aux laques traditionnelles. Noir, bruns, ocres rouges. Et puis cette envie de la cliente: "je voudrais que ça fasse "salon littéraire". J'ai été très littérale, ma première image mentale a été pour les collages de Braque et j'en ai gardé l'idée de typographies et d'une autre palette de couleurs qui recoupait la première. C'est à dire plutôt bruns - verts - noir, ce qui est très très loin de ma/mes palette(s) habituelle(s). 

travail-0002-copy.jpg

J'ai proposé des collages de lignes de texte, j'ai envisagé des cadavres exquis, j'avais une idée assez précise du résultat en tête. je n'avais pas prévu que le plus gros écueil serait de déchirer des livres.

 20130901 141431

J'ai éprouvé une réticence quasi insurmontable à mettre en pièces un livre, qu'il soit bon ou mauvais. J'ai la chance d'avoir un ami à qui ça ne pose aucun problème mais même aujourd'hui, alors que la chaise est terminée et livrée, je n'arrive pas à jeter ce qu'il reste des livres déchiquetés. Quand on veut diverses typographie évidemment ça augmente le nombre de livres à profaner. Et si on veut plusieurs tailles il faut se tourner vers les livres à gros caractères destinés aux mal-voyants. Enfin, pour rester dans ma palette de couleurs il a fallu vieillir les bandelettes patiemment déchirées (déchirées, pas découpées, parce que les bords déchiquetés c'est beaucoup plus propice aux surprises des accidents) en les trempant dans du café. Il m'aura fallu des semaines avant de penser à imprimer des pavés de textes dont j'avais modifiés les corps et typo sur mon traitement de texte. Quelques paragraphes des Hauts de Hurlevent ont donc été ainsi déclinés. Une solution correcte mais le papier machine ne doit pas rester trop longtemps dans le café sinon il se déchire. Mais suffisamment quand même pour avoir la bonne teinte. 

travail-0999-copy.jpg

Les cadavres exquis sont juste esquissés. Peut être pour un prochain projet, sur une trame plus structurée, les lignes étaient trop imprécises pour faire un beau pavé de texte. Mais les phrases sont rigolotes, bizarrement morbides alors que totalement dues au hasard.

travail 0014 copy

travail-1008-copy.jpg

Publié dans création

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article