Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

j'ai craqué...

Publié le par anne au pays des girafes

... pour 5 gars des Deux-Sèvres qui ont la curieuse particularité d'aimer ce qu'ils font dans la vie! Dans une société où le journal de 20h nous raconte que la seule chose qui compte est notre pouvoir d'achat, quel bonheur de rencontrer des hommes qui disent "je ne gagnerai sans doute jamais beaucoup d'argent, mais j'aime vraiment mon travail et la vie qui va avec"! Et si le vrai pouvoir c'était de ne pas acheter? Et si le bonheur c'était de débattre sur les mérites comparés de moissonneuses-batteuses-lieuses, d'avoir les yeux qui brillent devant un tracteur David Brown, et de discourir sur les différentes races de vaches?
Gaëtan, Jean, Aurélien, Sylvain et Vincent, merci de me dire qu'on peut vivre "autrement"! Et je ne dis pas ça parce que je suis en colère...

Partager cet article

Repost 0

lunettes de saison

Publié le par anne au pays des girafes



Et bien voilà pour la moisson d'août. Les observateurs observeront que certains essayent d'avoir une deuxième chance. Une partie de ces photos a été prise au festival du chien à plumes, en Haute Marne. On pourrait supposer que c'est une aubaine pour moi, tous ces gens réunis. Mais j'aime bien en choisir une poignée et m'en contenter. Ils sont l'image d'un moment et je n'ai pas besoin d'efficacité, d'en faire le plus possible. Le monsieur à la casquette à fait 80km juste pour voir Gotainer. La fille en rouge regarde beaucoup d'émissions sur Arte. La jeune maman fait des infusions de marjolaine. Et moi je ne sais pas ce que je prends comme infusion mais je viens de réaliser qu'il y a des jumeaux dans ma moisson...
Sinon, j'ai failli demander à Richard Gotainer de faire une photo à lunettes. Et je n'ai pas osé... pffff...

Publié dans photographie

Partager cet article

Repost 0

bonbon pour la toux

Publié le par anne au pays des girafes

Pour adoucir la douleur
que va être mon départ pour mes lecteurs,
Oui je fais des rimes juste avant de repartir en vacances, et je teste aussi la fonction de retardateur de publication. Donc voilà deux images, des esquisses de visuels potentiels pour l'association d'improvisation théâtrale dont je fais partie. Je suis censée proposer un logo, mais j'ai la tête pleine de vacances! C'est grave? Les vacances!!!



Publié dans graphisme - dessin

Partager cet article

Repost 0

le jour d'après

Publié le par anne au pays des girafes



Fait divers tragique: cette jeune femme au demeurant sans histoires vient de se recevoir une nouvelle année sur la tête. Allez ma carcasse, ça va aller, tu as un an pour t'en remettre. Et enlève ce truc que tu as sur la tête, tu as passé l'âge de dormir avec des doudous!

Publié dans humeur

Partager cet article

Repost 0

katagami

Publié le par anne au pays des girafes



























Voilà le nouvel objet de mon attention. On pourrait croire qu'il souffle un vent d'abandon sur les tables de nuit dans cette ville... Elle m'évoque forcément les années 30 et les arts décoratifs. Ajoutez à cela mon enthousiasme pour Hokusaï, et je me retrouve à chercher du coté des katagamis, ces pochoirs japonais aux découpes arachnéennes.


























J'ai choisi le motif de gauche, que j'ai ensuite modifié en négatif puis multiplié pour en faire un motif avec raccords. Ce qui est grandement facilité par le fait que ces pochoirs sont traditionnellemnt conçus pour faire des tissus, et donc proposent des motifs qui peuvent se répéter (tout comme le mot "motif" dans ces lignes)! C'est la première fois que je reprends un motif pré-existant, mais je le trouve tellement beau que je n'imagine pas (pas encore) pouvoir en produire un dans cet esprit qui soit satisfaisant. J'ai ensuite tenté d'imprimer ce motif sur une feuille de papier népalais, pour le découper et obtenir une dentelle de papier. J'ai redessiné les motifs avec une grosse aiguille, traçant les lignes avec une multitude de petis trous. Je dois admettre que lorsque j'ai appliqué ma dentelle de papier (un format 21x29,7cm qui m'avait demandé 3 jours de travail intensif!) le résultat ne m'a pas vraiment séduite, au point que je n'ai même pas fait de photo de la chose. Mais la feuille une fois décollée et plus ou moins récupérée me plait beaucoup! Je ne sais pas encore ce que j'en ferai plus tard, mais je partage avec vous
cette fleur de lumière.






Allez, encore une petite série!



Mais je n'ai pas renoncé à ce motif en particulier pour la table de nuit. J'ai commencé à la recouvrir de blanc et suis maintenant en rupture de stock,  mon fournisseur de papiers étant en vacances en août. Alors à suivre...

Publié dans création

Partager cet article

Repost 0

astuce dégoûtante

Publié le par anne au pays des girafes




Vous vous demandez peut être comment j'ai obtenu ces subtiles nuances ivoirines? Et bien pour être honnête, non seulement je n'ai pas fait exprès, mais en plus c'est le résultat d'une négligence pas très avouable... que je vais malgré tout avouer, parce que ça légitimise un de mes leitmotiv: inventer, oser, expérimenter! Alors ce secret? En fait j'avais assez mal nettoyé le bois avant d'intervenir, et lorsque j'ai appliqué le vitrificateur, s'y est mélangé, euh... comment dire... du sale? une sorte de jus qui a teinté le papier. Forcément, c'est beaucoup plus joliment raconté quand je parle de nuances ivoirines (subtiles!). C'est le fruit d'une distraction et j'aime le résultat. De toute manière en sèchant le vitrificateur isole le sale de tout contact... C'est un peu comme Kandinsky qui invente l'abstraction en posant une toile à l'envers dans son atelier... non?

Publié dans création

Partager cet article

Repost 0

le travail après le travail

Publié le par anne au pays des girafes

Alors ce soir, bienvenue dans mes états d'âme... C'est une drôle de chose de vouloir vendre ses créations. Il y a les choses que je fais avec mes mains. Les images et les couleurs qui sont dans ma tête et que je fais exister. Et lorsque l'objet est terminé se pose toujours le même problème. Oui, l'objet est terminé, et pourtant ça n'est que le début. Il faut le montrer, il faut créer l'envie. Je dois faire des images, d'abord les photos puis les documents qui en découlent, je dois écrire des textes "vendeurs", je dois démarcher des boutiques, trouver des lieux d'exposition. Toutes sortes de choses qui sont des compétences à part entière. Je me débrouille avec les images, je ne suis pas graphiste mais à force de voir on apprend. Je m'en sors moins bien avec les textes, j'aimerais que mes objets se débrouillent tous seuls, que quelqu'un tombe amoureux d'eux et puis... Pour ce qui est des démarches, mon amie Floriane s'est retrouvée propulsée à son corps défendant mon "agent" officieux. Et maintenant je me dois de ne pas la décevoir, ce qui est un moteur plutôt efficace. Alors voilà pour l'image, ensuite je mettrai ma rescapée de la rue du ruisseau en ligne dans ma boutique http://fr.dawanda.com/shop/anneaupaysdesgirafes/, qui est une magniifique invention pour essayer de vendre sans être un vrai vendeur! Alors voilà, cette fois je crois que j'en ai vraiment terminé avec cet objet! EUh... non, en fait, il faut aussi que je fixe un prix... pfffff!

 

Publié dans création

Partager cet article

Repost 0

deuxième chance

Publié le par anne au pays des girafes

Je n'aurais jamais parié commencer un article avec "nonobstant...", mais il faut savoir accepter d'être surpris, non? Donc, nonobstant l'absence d'information sur l'horaire, si avec tout ça je ne parviens pas enfin à les voir... Sachant comme l'échec de ma précédente tentative a été une jolie soirée, oh la la! j'ai hâte!!!

 

Partager cet article

Repost 0

fou de peinture

Publié le par anne au pays des girafes

Une des grandes émotions de ces derniers jours a été la visite de l'exposition consacrée par le musée Guimet à Hokusaï, joliment sous-titrée "affolé de son art". Je serai brève sur l'exposition elle-même, sachant qu'il ne serait pas gentil de ma part de donner envie à ma foule de lecteurs d'aller voir une exposition qui est... terminée! J'en dirai quand même que lorsqu'il s'agit d'artistes dont l'oeuvre est aussi connue, vue et revue déclinée sur d'innombrables supports, voir les originaux restent une expérience irremplaçable. Je n'oublierai jamais l'émotion qui m'a saisie lorsque j'ai vu mon 1er Mondrian, l'imperfection des aplats de peinture, le tremblement visible des lignes noires, rien à voir avec le graphisme "stud... stud... stud...studio line". Alors on arrête d'être blasé, et allons voir des expos, encore et encore. Dans mon cas, à chaque fois que je sors d'un musée je suis partagée entre une envie frénétique de travailler et un sentiment d'"à quoi bon..."
Le truc chouette avec Hokusaï, c'est qu'il rappelle une règle très simple: il suffit de travailler! Dessiner tous les jours, tous le temps. Il avait des carnets remplis de petits croquis, comme s'il dessinait tout ce qu'il voyait. Il constituait des catalogues de positions, de mouvements, d'expressions. Pendant les 10 dernières années de sa vie, il s'astreignait à faire  un dessin par jour. Alors voilà, je vais faire pareil. Mieux, j'ai déjà commencé. Pas de comparaison avec les habituels "demain j'arrête de fumer" et autre "demain je fais un régime", attention! Ni aucune comparaison avec Hokusaï. Mais il en va du dessin comme de beaucoup de chose, il faut pratiquer, travailler, encore et encore. Hier j'ai sorti ma boite de calligraphie, celui qui n'a jamais préparé son encre de chine ne sait pas ce qu'il rate. En même temps quel heureux homme celui qui pour la première fois expérimentera le frottement du bâton d'encre sur la pierre mouillée, la sensation du grain de la pierre contre la visquosité progressive du bâton, voir l'eau se teinter de volutes noires, et je vais m'arrêter là pour laisser un voile de mystère...

 
L'an dernier j'avais déjà eu un sursaut de ce type dont voilà quelques traces. Mais aujourd'hui c'est différent! Aujourd'hui il y a ce blog, encore une fois c'est comme un contrat moral auquel j'ai souscrit. Donc:

...il va falloir que je travaille...

Publié dans graphisme - dessin

Partager cet article

Repost 0

si ça n'est pas pour ce soir, ça n'est qu'une question de temps...

Publié le par anne au pays des girafes

Allez savoir pourquoi, j'avais imaginé que ce serait simple... Puisque je fais aussi des lampes, quelle idée évidente de les montrer éteintes puis allumées, d'une caresse de souris. J'ai même acquis un peu de vocabulaire, cet effet s'appelle le mouse over. Mais il semblerait que ce ne soit pas tout de connaître le nom... Et si cet article indiquera l'heure à laquelle je l'ai commencé, maintenant il est l'heure que moi aussi j'éteigne la lumière. Alors je vais continuer d'errer sur des forums, et avec de la chance et de la persévérance, il y aura une suite à tout ça. C'est drôle comme en voulant faire des progrès dans la présentation, je risque de passer plus de temps sur la construction de ce blog que sur les objets eux mêmes!
Aors, de quoi s'agit-il? C'est la même idée que la 1ère lampe présentée dans ces pages, mais simplifiée, plus légère. Il n'y a plus de socle, c'est une structure en fil de cuivre et papier népalais enduit, suspendue par un fil de nylon, aussi bien au plafond, ayant l'air de flotter dans les airs, que sur un mur. Dans l'exemple montré, la source de lumière est une guirlande lumineuse.

les tableaux à gauche sont de mon amie Ariane, avec qui je peux vous mettre en contact si vous le souhaitez

Publié dans création

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>